NOUVEAU PROJET : Genre et santé mentale : quels outils pour la prise en charge ? La fabrique des diagnostics psychiatriques entre care, expertise et stéréotypes

Le projet « Genre et santé mentale : quels outils pour la prise en charge ? La fabrique des diagnostics psychiatriques entre care, expertise et stéréotypes » vient d’être financé par le Défi Genre 2014 – Mission pour l’interdisciplinarité du CNRS. Il constitue un prolongement du projet précédent « Le genre : quel défi pour la psychiatrie? Biologie et société dans les classifications et la clinique » effectué en 2013.

Le carnet « Genre et Santé Mentale » continuera donc a suivre les activités du projet, en visant à diffuser les connaissances, les actualités et les événements scientifiques concernant la place du genre dans les domaines de la santé mentale, et promouvant le dialogue entre les différentes disciplines, les professions et les acteurs.

Si vous souhaitez publier une annonce relative à ces questions, vous pouvez envoyer un mail à : gendpsy@gmail.com.

Les participants du projet :

Francesca Arena (Post-doctorante – Université de Genève)

Silvia Chiletti (Post-doctorante – Centre Alexandre Koyré)

Jean-Christophe Coffin (Maître de conférences – Université Paris Descartes – Centre Alexandre Koyré)

Michel Dugnat (Pédopsychiatre et Psychiatre – pôle universitaire de psychiatrie de l’Assistance publique-hôpitaux de Marseille)

Irène François (Professeure de Médecine légale – Université de Dijon – Université Paris Descartes)

Laurence Herault (Professeure – Aix-Marseille Université)

Sébastien Saétta (ATER – EA 4360 APEMAC)

Anne-Sophie Vozari (Doctorante – IRIS/EHESS)

 

 

Nouvelle Parution – Tableau noir : l’école et les transidentités

Sous la direction de Maud-Yeuse Thomas, Karine Espineira et  Arnaud AlessandrinImage 2

Pour cette quatrième édition, l’O.D.T. interroge les relations des transidentités à l’école. Comment celle-ci se comporte à leur égard ainsi qu’à l’égard de la diversité de genre ? De la France au Brésil, du Luxembourg au Canada, l’observation et l’analyse sont sans appel : l’effacement de la diversité de genre permet l’effacement des transidentités. Il s’ensuit ce « tableau noir » que cette somme d’articles explore et soumet à la lecture.

Ce livre a été dirigé par Maud-Yeuse Thomas, Karine Espineira et Arnaud Alessandrin, co-rédactrices de l’Observatoire Des Transidentités (http://observatoire-des-transidentites.com)

Avec les contributions de : Caroline Dayer, David Latour, Maud-Yeuse Thomas, Karine Espineira, Arnaud Alessandrin, Johanna Dagorn, Eric Debarbieux, Sylvie Ayral, Erik Schneider, Gabrielle Richard, Line Chamberland, Maria Rita de Assis César, SOS Homophobie, Vincent Buraud de Contact Aquitaine et Isabelle Collet.

Plus d’infos sur notre site :